Les résultats de vos Canadiens en séries éliminatoires depuis 1968 Accueil ././ Contact ././ Crédits ././ Palmarès ././ Clubs
 
Éliminatoires 1988 <<< 1987   |   1989 >>>

Ronde 1
Opposant : Whalers de Hartford
4e de la division Adams - 13e au classement général
Date Visiteur Receveur
6 avril 1988 HARTFORD - 3 MONTRÉAL - 4
7 avril 1988 HARTFORD - 3 MONTRÉAL - 7
9 avril 1988 MONTRÉAL - 4 HARTFORD - 3
10 avril 1988 MONTRÉAL - 5 HARTFORD - 7
12 avril 1988 HARTFORD - 3 MONTRÉAL - 1
14 avril 1988 MONTRÉAL - 2 HARTFORD - 1
Montréal gagne la série 4-2

Ronde 2
Opposant : Bruins de Boston
2e de la division Adams - 4e au classement général
Date Visiteur Receveur
18 avril 1988 BOSTON - 2 MONTRÉAL - 5
20 avril 1988 BOSTON - 4 MONTRÉAL - 3
22 avril 1988 MONTRÉAL - 1 BOSTON - 3
24 avril 1988 MONTRÉAL - 0 BOSTON - 2
26 avril 1988 BOSTON - 4 MONTRÉAL - 1
Boston gagne la série 4-1


Légende VICTOIRE DÉFAITE

Fiche de l'équipe en 1987-88
1er de la division Adams - 2e au classement général
PJ V D N BP BC PTS
80 45 22 13 298 238 103


En séries...
Entraîneur-chef : Jean Perron
Gardiens de but : Brian Hayward (2-2), Patrick Roy (3-4)

Superbe fiche en saison régulière pour Montréal en 1987-88. Patrick Roy et Brian Hayward partageront les honneurs du trophée Jennings et feront de même avec le filet en séries. Une fois de plus les Whalers de Hartford de peuvent disposer des Canadiens et ces derniers l'emporte en 6 parties.

La seconde ronde s'avèrait plutôt simple contre Boston avec une première victoire facile de 5-2. Toutefois, les Bruins ouvriront la machine pour infliger 4 défaites consécutives à Montréal. Patrick Roy connaît de mauvaises séries éliminatoires pour une deuxième année consécutive et partagera sa cage avec Brian Hayward une fois de plus.

Cette élimination rapide aura raison de l'entrîneur-chef Jean Perron qui sera remplacé au cours de l'été 1988 par Pat Burns.

Boston se rendra en Finale affronter les Oilers d'Edmonton. Wayne Gretzky et les Oilers sont tout simplement trop forts pour les Bruins et les balayent en 4 parties. Une 4e coupe pour Gretzky en 5 ans et un second trophée Conn Smythe pour lui (après celui de 1985).







propulsé par Sabotage Media