Les résultats de vos Canadiens en séries éliminatoires depuis 1968 Accueil ././ Contact ././ Crédits ././ Palmarès ././ Clubs
 
Éliminatoires 1993 <<< 1992   |   1994 >>>

Ronde 1
Opposant : Nordiques de Québec
2e de la division Adams - 4e au classement général
Date Visiteur Receveur
18 avril 1993 MONTRÉAL - 2 QUÉBEC - 3 (P)
20 avril 1993 MONTRÉAL - 1 QUÉBEC - 4
22 avril 1993 QUÉBEC - 1 MONTRÉAL - 2 (P)
24 avril 1993 QUÉBEC - 2 MONTRÉAL - 3
26 avril 1993 MONTRÉAL - 5 (P) QUÉBEC - 4
28 avril 1993 QUÉBEC - 2 MONTRÉAL - 6
Montréal gagne la série 4-2

Ronde 2
Opposant : Sabre de Buffalo
4e de la division Adams - 15e au classement général
Date Visiteur Receveur
2 avril 1993 BUFFALO - 3 MONTRÉAL - 4
4 avril 1993 BUFFALO - 3 MONTRÉAL - 4 (P)
6 avril 1993 MONTRÉAL - 4 (P) BUFFALO - 3
8 avril 1993 MONTRÉAL - 4 (P) BUFFALO - 3
Montréal gagne la série 4-0

Ronde 3
Opposant : Islanders de New York
4e de la division Patrick - 13e au classement général
Date Visiteur Receveur
16 mai 1993 NEW YORK - 1 MONTRÉAL - 4
18 mai 1993 NEW YORK - 3 MONTRÉAL - 4 (P2)
20 mai 1993 MONTRÉAL - 2 (P) NEW YORK - 1
22 mai 1993 MONTRÉAL - 1 NEW YORK - 4
24 mai 1993 NEW YORK - 2 MONTRÉAL - 5
Montréal gagne la série 4-1

Ronde 4
Opposant : Kings de Los Angeles
3e de la division Smythe - 11e au classement général
Date Visiteur Receveur
1 juin 1993 LOS ANGELES - 4 MONTRÉAL - 1
3 juin 1993 LOS ANGELES - 2 MONTRÉAL - 3 (P)
5 juin 1993 MONTRÉAL - 4 (P) LOS ANGELES - 3
7 juin 1993 MONTRÉAL - 3 (P) LOS ANGELES - 2
9 juin 1993 LOS ANGELES - 1 MONTRÉAL - 4
Montréal gagne la série 4-1


Légende VICTOIRE DÉFAITE

Fiche de l'équipe en 1992-93
3e de la division Adams - 6e au classement général
PJ V D N BP BC PTS
84 48 30 6 326 280 102


En séries...
Entraîneur-chef : Jacques Demers
Gardien de but : Patrick Roy (16-4), André Racicot (0-0)

Contre toute attente, le printemps 1993 est le théâtre de la 24e conquête de la Coupe Stanley par le Club de Hockey Canadien. Des séries éliminatoires mémorables, une page d'anthologie du hockey de la Ligue Nationale qui allongeait son calendrier à 84 parties cette saison-là.

Un duel contre les Nordiques attend Montréal en ouverture de tournoi (une première rencontre depuis 1987). C'est également le retour en séries des Nordiques de Québec après plusieurs années de vache maigre. Québec avec son équipe remplie de jeunes superstars (et Ron Hextall) part favori dans cette série et remporte les 2 premiers matchs au Colisée. Montréal est au bord du gouffre avec une prolongation lors du 3e match. Montréal compte et inscrit une première victoire dans cette série. Le reste est de l'histoire. Montréal remporte 4 matchs de suite et passe au second tour. Paul Dipietro marquera un surprenant tour du chapeau lors du 6e match.

Les Bruins de Boston étaient attendus en 2e ronde (2e au classement général). Les Sabres de Buffalo créent une commotion en balayant les Bruins en 4 parties ! Montréal balayera les Sabres à leur tour en 4 matchs identiques de 4 à 3. Une série serrée où chaque partie est déterminée par la marge d'un but et en prolongation lors de 3 rencontres.

Les Islanders de New York avaient eux aussi créé une commotion en première ronde en éliminant les puissants Penguins de Pittsburgh, champions en titre, en 7 parties (en prolongation grâce à un but de David Volek). Montréal gagne les 3 premières rencontres et porte leur séquence de victoire consécutive à 11. Du jamais vu ! Les Canadiens élimineront les Islanders en 5 parties devant leurs partisans.

Que de souvenirs avec cette Finale contre le géant Wayne Gretzky et les Kings. Défaite au premier match, mesure du bâton illégal de Marty McSorley et tour du chapeau d' Éric Desjardins au second, 2 buts en prolongation de John LeClair lors du match 3 et 4 et sans oublier le fameux clin d'oeil de Patrick Roy à Thomas Sandstrom. Trois autres victoires en prolongation lors de cette série porteront le total des Canadiens à 10, un record absolu. Patrick Roy remportera le Conn Smythe pour une deuxième fois grâce à sa superbre fiche de 16-4 / 2.13 / .929 ( André Racicot verra de l'action pendant 18 minutes). Une coupe aussi excitante qu'inattendue pour Montréal et son équipe qui causera une émeute monstre dans les rues de la ville.




propulsé par Sabotage Media